Qui est Maria Montessori ?

Retrouverez ici toutes les informations sur Maria Montessori, son histoire, son rapport à la médecine et la psychiatrie. Découvrez également comment cette femme d’exception a créé la méthode Montessori, mondialement connue, et le concept des écoles du même nom. Retrouvez également une présentation de ses principaux écrits, fondateurs d’un concept éducatif désormais incontournable. Prêt à en apprendre plus ?

Le parcours et l’histoire de Maria Montessori

Maria Montessori a su faire parler d’elle, notamment dans l’éducation des enfants. En effet, cette dernière a créé une pédagogie, à l’origine à des fins médicales, qui a finalement permis à des milliers de parents de tracer la bonne route dans l’éducation de leurs enfants. Mais qui est-elle vraiment ?

Maria Montessori et son histoire

On ne peut pas parler de l’histoire de la pédagogie Montessori sans parler de l’histoire de sa créatrice. Née en 1870 en Italie, Maria Montessori est un médecin et une pédagogue italienne. Elle a une réputation mondiale pour avoir créé la fameuse méthode de pédagogie Montessori.

Maria Montessori est issue d’une famille bourgeoise. Son père, connu sous le nom d’Alessandro Montessori, était plutôt de nature sévère. Il souhaitait que ces enfants suivent le droit chemin. On peut supposer que son tempérament rude provenait de son passé militaire, mais également de ses fonctions inspecteur des finances de l’industrie du tabac et du sel. La mère de Maria Montessori est, quant à elle, comptable dans la fonction publique.

Maria Montessori a toujours vécu dans un cocon aimant. Ses parents étaient là pour elle. Ils soutenaient toujours les différents projets que la jeune femme pouvait entreprendre. En 1890, cette dernière s’inscrit à l’université et décide de suivre un cursus dans le domaine des sciences naturelles. C’est durant ces études que Maria Montessori parvient à trouver sa vocation. Elle souhaite en effet se tourner vers la médecine, malgré les préjugés et l’opposition du ministère de l’Éducation nationale. En effet, les femmes de l’époque ne se destinaient pas à exercer le métier de médecin. Son entourage commence également à s’opposer à cette idée, mais Maria persiste et fera tout pour atteindre son objectif.

Pendant la thèse qui lui a permis de développer sa pensée, Maria Montessori opte pour un thème assez compliqué, dans le domaine de la psychiatrie. Son sujet porte plus précisément sur l’hallucination antagoniste, c’est-à-dire l’étude des hallucinations liées à l’ouïe (concrètement des personnes atteintes de maladies psychiatriques qui leur fait entendre des voix). Pendant quatre années, entre 1894 et 19896, Maria Montessori travaille pour la clinique psychiatrique de Rome. C’est à ce moment qu’elle rencontre de nombreux enfants déficients mentaux dans ses patients.

Un engagement pour la médecine psychiatrique, puis rapidement pour l’enfance

Mais c’est seulement une dizaine d’années plus tard que Maria Montessori aura la vie qu’on lui connaît à l’heure actuelle. En effet, lors de son passage à la clinique psychiatrique de Rome, elle visitera de nombreux asiles. Au cours de cette période de vie, elle rencontrera de nombreux déficients mentaux, traités à l’époque « débiles ». Maria Montessori décide alors de s’intéresser plus particulièrement aux enfants porteurs de ces troubles. Elle remarque qu’ils vivent dans un monde cloîtré et qu’ils sont parfois mal traités, comme de véritables prisonniers. Par la même occasion, elle découvre les travaux de deux médecins français nommés Jean Itard et Édouard Seguin, qui auront une grande importance pour elle. En effet, ceux-ci traitent déjà des troubles mentaux que peuvent avoir certains enfants.

En 1899, lors d’un congrès de médecine qui a lieu à Turin, Maria Montessori met en place la première pierre de sa méthodologie : la « pédagogie Montessori ». Bien évidemment, cette méthode intriguera de nombreuses personnes et notamment le ministre de l’Éducation nationale de l’époque : Guido Bocelli. Ce dernier, convaincu par le principe, invitera Maria a mené plusieurs conférences de presse à Rome, pour exposer cette fameuse pédagogie. Maria Montessori deviendra, par la suite, la première directrice de l’école d’Etat d’orthophrénie, de 1899 à 1901.

Durant cette période, elle s’occupe d’enfants déficients mentaux, perçus alors dans la capitale comme des cas très difficiles à traiter . Elle forme l’ensemble de ses équipes pour que chacun puisse savoir comment réagir face aux différents troubles mentaux de ses jeunes patients . C’est un travail de longue haleine, mais qui permet tout de même de traiter l’ensemble des enfants. À la suite de cela, elle consacrera sa vie à bâtir la pédagogie Montessori, que l’on connaît à l’heure actuelle.

Comment et pourquoi a-t-elle créé la pédagogie Montessori ?

Avant d’aborder le processus qui a poussé Maria Montessori a créé sa pédagogie, détaillons ici les grands principes qui encadrent la pensée Montessori.

Quels sont les grands principes sur lesquels repose la pédagogie Montessori ?

La méthode Montessori repose sur de nombreux principes, qu’il est important de détailler. Voici une liste des différents principes de cette pédagogie :

  • L’enfant doit toujours être au centre de l’apprentissage. En effet, dans la pédagogie Montessori, l’enfant est toujours perçu vu comme un être à part entière, ce qui n’est pas négligeable. Il est capable de comprendre tout ce qui l’entoure. Maria Montessori affirme qu’il faut accompagner l’enfant durant toute son éducation et son évolution. Cette éducation passe par un rôle primordiale des parents, qui doivent apprendre à l’enfant à développer son estime de lui-même, sa confiance en lui, sa concentration, son autonomie, son désir et son plaisir d’apprendre.
  • L’apprentissage et l’éducation de l’enfant doit vraiment se faire à son rythme. En effet, il ne sert à rien d’aller trop vite. Chaque enfant possède son rythme d’apprentissage et c’est aux parents d’adapter l’éducation à leur enfant. Bien évidemment, cela ne signifie pas qu’il faut faire preuve de laxisme, bien au contraire.
  • Le dernier principe que préconise la méthode Montessori est de favoriser l’intelligence de votre enfant, plutôt que des automatismes. Il est primordiale que l’enfant puisse décider par lui-même le bon du mauvais. La pédagogie Montessori préconise également un matériel autocorrectif précis, pour que votre enfant puisse facilement réfléchir et apprendre par lui-même.

Ces trois grands principes guideront votre enfant vers l’autonomie et la responsabilisation. Autant d’étape qui lui permettront d’évoluer sereinement vers l’âge adulte.

Une pédagogie éducative d’abord destinée aux enfants avec des troubles mentaux

Maria Montessori a énormément travaillé avec les enfants ayant des troubles mentaux. Elle a initialement créé la méthode Montessori pour aider ces enfants à se sentir mieux, mais également à les faire évoluer. Elle a également créé du matériel pour ces enfants, afin qu’ils puissent facilement devenir autonome.

Les résultats des expérimentations étant très satisfaisant, Maria Montessori a souhaité étendre sa méthode aux enfants qui n’avaient pas ces problèmes. La pédagogie, les outils et le matériel Montessori peuvent donc être utilisé pour n’importe quel enfant de notre société.

Maria Montessori : La mère des écoles

Maria Montessori a créé de nombreuses écoles, fondées sur les principes de son éducation. Ces dernières servaient essentiellement pour les enfants ayant des troubles mentaux, avant qu’elles soient étendues à toute une population d’enfants et d’adolescents.

Son concept de maisons des enfants « Casa de Bambini »

En 1907, Maria Montessori ouvre sa première école nommée « Casa de Bambini ». Cette dernière est ouverte à Rome, dans le quartier défavorisé de San Lorenzo. Elle est la première d’un mouvement de fond qui se traduira, un siècle plus tard, par l’ouverture de plusieurs milliers d’écoles Montessori à travers le monde.

Une maison des enfants accueille des enfants ayant entre 3 et 6 ans pendant la journée. Elle ne diffère pas d’une école normale, mais s’adapte parfaitement aux besoins des enfants. Elle possède le matériel Montessori nécessaire à une éducation fondée sur l’autonomie et la responsabilisation. Par ailleurs, elle est également adaptée aux besoins physiques et psychologiques des enfants de toute classe d’âge.

Selon Maria, il est important que les enfants se développent dans un cadre positif et favorable. Elle a donc posé les principes d’une école accompagnant l’éducation sur les six premières années de la vie d’un enfant. Chaque étape du développement sera, bien évidemment, délimitée au sein de ses écoles. Les enfants pourront donc avancer à leur rythme, sans avoir peur que l’on se moque d’eux, par exemple. Ces écoles favorisant l’autonomie, les enfants peuvent choisir leurs activités, en fonction de leur motivation interne. Ces écoles sont vraiment conçues pour les enfants qui ont besoin d’un cadre, mais également d’avancer à leur rythme : lent, rapide ou normal.

Enfin, le matériel Montessori mis à la disposition des enfants, permet vraiment de une auto correction pédagogique. Ce qui est idéal dans un processus autocorrectif et de découverte du monde par l’expérience.

Le développement de la pédagogie et des écoles Montessori dans le monde

Depuis la première école de Maria Montessori, créée en 1907, près de 22 000 écoles ont été créées dans le monde. Voici la répartition approximative de ces dernières :

  • 4500 aux États-Unis.
  • 1000 en Allemagne.
  • 600 en Grande-Bretagne.

En Suède et au Canada, la méthode Montessori a même été intégrée dans des écoles publiques. Depuis les années 2000, le système scolaire finlandais se base également sur les principes de la pédagogie Montessori. En France, plusieurs centaines d’écoles ont été créées autour de la méthode Montessori, et leur nombre progresse d’années en années.

Maria Montessori : les livres qu’elle a écrits

Maria Montessori, en tant que médecin et pédagogue italienne a écrit de nombreux livres. Ces derniers sont les premiers véhicules de sa pensée et sont fondateurs dans le développement de sa pédagogie. Vous trouverez ci-dessous la liste des plus iconiques :

  • L’Enfant : Il s’agit certainement de la meilleure introduction que vous trouverez au concept d’éducation Montessori. En effet, premier livre de Maria Montessori, l’Enfant a permis à de nombreuses personnes de mieux connaître les mécaniques de l’âme et de l’esprit des enfants. Maria Montessori y développe les grands principes de sa pensée éducative.
  • De l’enfant à l’adolescent : dans cet ouvrage, Maria Montessori met en lumière l’apprentissage de l’enfant par lui-même, plutôt qu’en suivant un enseignement strict. Elle y développe les trois cycles différents qu’il est possible de retrouver chez un enfant entre l’écolier et l’étudiant, à savoir : l’âge moral (de 6 à 12 ans), l’âge social (de 12 à 18 ans), et l’âge politique (de 18 ans à 24 ans).
  • Pédagogie scientifique : au sein de cet ouvrage, Maria Montessori pose l’éducation comme principe fondamentale de l’évolution future du monde. En effet, la clé de l’éducation est bien d’élever un enfant non pas pour le monde d’aujourd’hui, mais bel et bien pour un futur proche, le monde de demain. Cet ouvrage scientifique en trois tomes est un incontournable de la pédagogie de Maria Montessori.

Comme vous pouvez le constater, Maria Montessori a donc vraiment créé un concept unique qui a eu des retentissements partout dans le monde. Elle a su révolutionner son époque et le rapport à l’éducation. Son système éducatif, fondé sur l’ouverture, la sociabilisation et l’autonomie, est très apprécié à l’heure actuelle et encore en pleine expansion. A vocation universelle, cette pédagogie peut s’appliquer partout.