Ages et périodes sensibles Montessori

“L’un des efforts les plus urgents à entreprendre au nom de la reconstruction de la société est la reconstruction de l’éducation. Cela doit passer par fournir ⟮…⟯ aux enfants l’environnement adapté à leur ⟮nature⟯.” — Maria Montessori.

Par Jeanne Guillaume

Prochain article : L’ambiance Montessori

La pédagogie Montessori est une éducation pour l’enfant (et non de l’enfant). La méthode Montessori s’adapte suivant les besoins des enfants : leur stade de développement et les “périodes sensibles” que Maria Montessori a identifiés lors de ses propres observations et sous l’influence des travaux de Sigmund Freud notamment, et d’autres scientifiques contemporains sur le développement de l’enfant. Son fils Mario parle également de “tendances humaines” qui doivent être prises en compte dans la conception de l’éducation des enfants.

Les quatre âges de développement selon Maria Montessori

Maria Montessori montre comment, de sa naissance jusqu’à 24 ans, l’enfant subit des changements physiques et psychologiques. Des périodes d’intense « création » alternent avec des périodes de “construction”. Elle catégorise le développement des enfants en quatre périodes.

La petite enfance de 0 à 6 ans ou « l’âge de la conscience du moi”

Lors de cette période de croissance rapide, le bébé puis le petit enfant, prend progressivement conscience de son individualité. Les bases de sa personnalité se construiront suivant ce que son environnement lui fournira.

“Esprit absorbant”, il est, de 0 à 3 ans, un explorateur sensoriel, un observateur et un imitateur inconscient. Son élan créatif le pousse naturellement à développer la motricité et le langage.

Il devient progressivement vers 3 ans un “esprit absorbant conscient” qui consolide toutes les connaissances inconsciemment absorbées au cours de ses premières années.

Ainsi, l’enfant entre 3 et 6 ans :

  • veut comprendre, maîtriser et agir sur son environnement
  • raffine ses capacités motrices et sensorielles
  • a pour but d’atteindre l’indépendance, il veut faire sans l’adulte
  • il favorise le travail individuel, globalement encore indifférent aux autres enfants

CE QUE LA PÉDAGOGIE MONTESSORI APPORTE AUX ENFANTS ENTRE 0 ET 6 ANS :

  • une exposition à un langage oral précis
  • un matériel de développement moteur
  • des activités de vie pratique
  • un matériel didactique concret
  • un matériel sensoriel
  • des espaces de travail individuels
  • un environnement favorisant son indépendance et la confiance en soi
  • un éducateur qui apprend l’enfant à faire seul

L’enfance de 6 à 12 ans ou « l’âge moral”

Cette période de “stabilité physique et mentale” *, voit l’enfant accéder à la compréhension et au fonctionnement du monde grâce au raisonnement abstrait. Il développe alors un intérêt particulier pour ses pairs, pour les règles sociales et la justice. Il fait fonctionner à plein son imagination.

CE QUE LA PÉDAGOGIE MONTESSORI APPORTE AUX ENFANTS ENTRE 6 ET 12 ANS :

  • un matériel qui introduit de grandes abstractions
  • un enseignement des “grands récits » (Histoire de la Terre, du langage et des mathématiques)
  • une organisation du travail plus souvent en binôme ou en groupe
  • des activités favorisant l’imagination

L’adolescence de 12 à 18 ans  « l’âge social”

L’adolescent traverse une période de profondes transformations physiques et psychologiques. Cela se traduit par :

  • des difficultés à gérer ses émotions
  • la remise en question de son environnement
  • la pleine recherche d’identité
  • des questions existentielles
  • la volonté de se battre pour ses convictions et le désir de changer le monde

CE QUE LA PÉDAGOGIE MONTESSORI APPORTE AUX ENFANTS ENTRE 12 ET 18 ANS :

  • des projets menés par les adolescents en autonomie, dont des projets professionnels
  • une présence et une écoute de qualité de la part de l’éducateur
  • le contact avec la nature

La maturité de 18 à 24 ans ou « l’âge politique”

Plus tranquille, le jeune majeur conquiert tout a fait son indépendance, il trouve sa place dans la société et s’épanouit dans son rôle. Il est désormais capable de transformer son environnement lui-même.

Les périodes sensibles

“A un moment donné, il arrive qu’un enfant devienne profondément intéressé par une pièce de matériel ; on le voit à l’expression de son visage, à son intense concentration, et à sa dévotion à l’exercice.” — Maria Montessori, The Discovery of the Child

Maria Montessori a observé chez les enfants des phases précises de sensibilité particulière : ils développent alors un intérêt très marqué et des capacités extraordinaires à acquérir une nouvelle compétence donnée.  Ces fenêtres, pendant lesquelles l’éducateur doit agir sur l’environnement de l’enfant de manière à nourrir cet élan particulier, ont une durée limitée dans le temps (quelques jours, semaines, mois ou années). Une fois la période sensible refermée, l’enfant aura beaucoup de mal à acquérir des connaissances et compétences pour lesquelles son cerveau n’est plus dans de bonnes dispositions.

Quelques exemples de périodes sensibles entre 0 et 6 ans (âge où elles sont les plus nombreuses et précises) :

  • Mouvement : 0 – 4 ans 1/2
  • Petits objets : 1 – 3 ans
  • Ordre : 1 – 5 ans
  • Devenir “propre” : 1 – 3 ans
  • Langage : 0 – 6 ans
  • Sensoriel : 0 – 5 ans
  • Écriture : 3 ans ½ – 4 ans ½
  • Mathématiques : 4 – 6 ans +
  • Grâce et courtoisie : 2 ans ½ – 6 ans
  • Lecture : 3 – 5 ans ½
  • Musique : 2 – 6 ans

Matériel faisant écho à la période sensible des petits objets.

Les périodes sensibles s’ouvrant plus tard seront par exemple le goût pour l’abstraction, l’imagination …

La pédagogie Montessori garantit un bon développement de l’enfant en s’appliquant à suivre ses périodes sensibles au niveau de l’ambiance Montessori, du matériel, et de la posture de l’éducateur.

Au-delà des périodes sensibles : les tendances humaines

Mario Montessori dans son œuvre de diffusion de la pédagogie de sa mère, décrit un certain nombre de besoins fondamentaux et universels de l’homme, qui existent tout au long de sa vie :

  • L’orientation
  • L’ordre
  • L’exploration
  • La communication
  • L’activité
  • La manipulation
  • Le travail
  • La répétition
  • La précision
  • L’abstraction
  • La perfection

La méthode Montessori s’applique à respecter ces tendances chez les enfants.

* J. S. Ross,Ground Work of Educational Psychology, 1944, repris par Maria Montessori dans L’esprit absorbant.

Bibliographie

  • L’esprit absorbant, Maria Montessori
  • Apprends-moi à faire seul, Charlotte Poussin, Éditions Eyrolles
  • Schémas des quatre plans de développement de Maria Montessori présentes à Rome en 1951.
  • Les Tendances humaines et l’éducation Montessori, Maria Montessori, 1952

Guide d’activités Montessori de 0 à 3 ans

60 activités à faire chez soi pour développer la motricité, l'éveil des sens, la logique, le langage et l'autonomie

En savoir plus