Maria Montessori

Maria Montessori, pédagogue de renommée internationale, à l’origine de la pédagogie portant son nom, fut un précurseur en matière d’éducation et d’engagement pour le droits des femmes et des enfants. Découvrez les grandes étapes de sa vie.

Par Guide Montessori

Maria Montessori, de sa naissance à sa mort. Déroulons ici les étapes qui ont conduit la pédagogue de génie à léguer au monde une approche éducative innovante.

1870 – Naissance

Maria Montessori naît à Chiaravalle, une ville provinciale d’Italie. Son père, Alessandro Montessori, était entre autres, retraité de l’armée. Sa mère, Renilde Stoppani était une femme très éduquée pour l’époque et travaillait comme comptable lorsqu’elle rencontra son futur mari. Maria restera fille unique.

Maria et ses parents déménagent à Rome alors qu’elle a 5 ans.

1884 – Maria Montessori entreprend des études scientifiques

Soutenue par sa mère, Maria se détourne de la carrière d’enseignante que la société lui désigne et se tourne vers des études de sciences dans des établissements fréquentés uniquement par des jeunes hommes.

1892 – Son entrée à la faculté de médecine

Persévérante et déterminée, malgré l’opposition de son entourage et du Ministère de l’éducation au regard de son sexe, Maria Montessori parvient finalement à intégrer la faculté de médecine de Rome. Elle effectue ensuite une thèse en psychiatrie. 

1896 – Docteur Maria Montessori

Malgré les obstacles sans cesse érigés par ses collègues masculins, Maria Montessori devient à 26 ans l’une des premières femmes diplômées en médecine en Italie.

Cette même année, elle représente l’Italie au Congrès international des femmes à Berlin où elle défend l’idée d’une rémunération égale entre hommes et femmes.

1897 – 1901 : Ses travaux au contact des enfants déficients mentaux

Le Dr. Montessori obtient un poste  dans la clinique psychiatrique de l’Université de Rome. Elle est alors en contact avec des enfants handicapés mentaux.

« Les enfants déficients ne sont pas des hors la loi, ils ont des droits. Ils ont droit à tous les bienfaits de l’instruction. Nous devons permettre à ces malheureux de se réintégrer dans la société, de conquérir leur place et leur indépendance dans un monde civilisé retrouvant ainsi leur dignité d’être humain. »

Maria Montessori, Turin, 1898.

Maria Montessori devient la première directrice de l’école orthophrénique de Rome en 1899.

Elle découvre les travaux de Jean Itard sur les enfants sourds-muets et ceux d’Édouard Séguin sur les enfants déficients mentaux.

Ses observations et ses recherches la mènent à la conclusion qu’une méthode éducative est plus bénéfique aux enfants déficients mentaux qu’une solution médicale et chimique. Elle s’approprie le matériel conçu pour les déficients, les lettres rugueuses notamment.

Le succès de ces enfants déficients mentaux aux examens nationaux au même titre que les autres enfants italiens démontre l’efficacité de son approche.

1907 – Ouverture de la première Casa dei bambini à San Lorenzo

La mission de sortir les enfants des rues d’un quartier pauvre de Rome est confiée à Maria Montessori. Les objectifs premiers d’ordre et d’hygiène se transforment en une pédagogie complète. C’est dans cette première maison des enfants que Maria Montessori, guidée par l’observation des enfants, élabore le mobilier, le matériel et tous les grands principes emblématiques de sa méthode.

Très vite, elle prend en charge elle-même la formation des enseignantes pour leur montrer notamment l’importance de l’observation et du non jugement.

La pédagogie Montessori devient célèbre

La méthode élaborée par la pédagogue est reprise dans de nombreux pays, notamment aux États-Unis. Le Dr. Montessori voyage beaucoup afin de former des enseignants et de donner des conférences pour exposer sa théorie sur le développement de l’enfant.

1929 – Création de l’Association Montessori Internationale (AMI)

Afin de poursuivre le travail de Maria Montessori, l’AMI est créée. Son fils Mario, puis sa petite-fille Renilde, eurent à cœur de continuer l’œuvre de Maria et furent étroitement liés à cette organisation jusqu’en 2005. Aujourd’hui encore, l’AMI coordonne internationalement les formations des éducateurs Montessori.

1939 – 1946 : Séjour en Inde

Maria et son fils Mario entreprennent un voyage en Inde pour dispenser une formation de trois mois à Madras. Mais l’entrée dans la seconde guerre mondiale conduit à leur détention puis leur assignation à résidence, en Inde, pour plusieurs années. Ils y rencontrèrent Gandhi notamment.

C’est durant ce séjour indien que le Dr. Montessori élabore son Éducation Cosmique, un programme destiné aux enfants de l’école élémentaire. Elle étendra finalement sa pédagogie depuis la naissance jusqu’à l’adolescence.

Maria et Mario Montessori en Inde

Ces années de guerre conduisent naturellement Maria Montessori à défendre une éducation à la paix au travers de sa pédagogie.

1949 – Discours de Maria Montessori à la conférence de l’UNESCO de Paris

La célèbre pédadogue fut également nommée une première fois pour le prix Nobel de la paix cette année-là. (Elle sera en tout nommée trois fois, sans le recevoir).

1952 – décès

Maria Montessori décède aux Pays-Bas à Noordwijk à l’âge de 81 ans.

L’épitaphe inscrite sur sa tombe réaffirme son engagement pour la paix  : « Je prie les enfants qui me sont si chers et pour qui tout est possible, de s’unir à mon vœu de construire la paix entre les hommes et dans le monde. »


Pour aller plus loin :

La biographie de Maria Montessori : Maria Montessori, une vie au service de l’enfant, Martine Gilsoul et Charlotte Poussin, Desclée de Brouwer, 2020.

La bibliographie de Maria Montessori

5/5 - (3 votes)

Guide d’activités Montessori de 0 à 3 ans

60 activités à faire chez soi pour développer la motricité, l'éveil des sens, la logique, le langage et l'autonomie

En savoir plus