L’éducateur Montessori

Découvrez les missions de l’éducateur Montessori ainsi que la posture qu’il doit adopter par rapport aux enfants. Maria Montessori décrit précisément le rôle de l’éducateur ou « guide » Montessori dans ses nombreux ouvrages sur la pédagogie. Les missions de l’éducateur ou “guide” Montessori Préparer l’ambiance Montessori L’éducateur prépare l’ambiance et la maintient en ordre et propre. […]

Par Jeanne Guillaume

Découvrez les missions de l’éducateur Montessori ainsi que la posture qu’il doit adopter par rapport aux enfants. Maria Montessori décrit précisément le rôle de l’éducateur ou « guide » Montessori dans ses nombreux ouvrages sur la pédagogie.

Les missions de l’éducateur ou “guide” Montessori

Préparer l’ambiance Montessori

L’éducateur prépare l’ambiance et la maintient en ordre et propre. Le matériel doit être complet, en parfaite condition, et prêt à être utilisé.

L’éducateur « met en contact » l’enfant avec l’ordre de l’environnement en lui transmettant les règles suivantes :

  • Chaque matériel a un emplacement dédié où il doit se trouver s’il ne fait pas l’objet d’une utilisation.
  • L’enfant peut prendre le matériel uniquement lorsqu’il se trouve à sa place.
  • Une fois que l’enfant a terminé, on attend de lui qu’il replace le matériel à son emplacement dans le même état qu’il l’a trouvé.
  • Un enfant qui travaille ne doit pas être dérangé.

L’éducateur Montessori est élégant et gracieux

L’éducateur lui-même, selon Maria Montessori, se doit d’avoir une apparence élégante et une attitude “calme et digne”. Ses mouvements et ses gestes doivent être “délicat et gracieux”. Car tous les regards des enfants sont sur lui et s’en inspirent.

L’éducateur Montessori est engageant

A l’accueil de nouveaux enfants, lorsque la concentration fait défaut, l’éducateur doit “séduire” les enfants par une posture engageante. Cela peut se traduire par des invitations enjouées à des activités entraînantes.

Il n’hésitera pas, à ce stade, à intervenir et stopper des comportements non souhaitables. Notamment ceux qui dérangent la concentration des autres enfants. Il pourra alors attirer l’attention de l’enfant perturbateur et la rediriger par des mots bienveillants et attentionnés. Tout en adoptant une attitude ferme et décidée.

Autres missions de l’éducateur Montessori

Préserver la concentration des enfants

Lorsque la concentration des enfants est atteinte, qu’ils sont plongés dans leur travail, le guide protégera les enfants. Il doit alors “réfréner toute envie d’intervenir de quelque façon que ce soit”:

  • Ni compliment : la motivation de l’enfant doit rester interne. Il n’a en effet pas besoin de l’approbation de l’adulte. Si l’enfant sollicite une telle attention, un simple sourire de l’adulte suffira à exprimer qu’il voit l’enfant et son travail. L’éducateur pourra parfois user de mots d’encouragement, ou montrer son intérêt. Ainsi, il pourra dire : “J’ai vu que tu étais concentrée dans ton activité.”; “Es-tu content ?”; “Tu as utilisé quatre couleurs pour dessiner.” …
  • Ni correction : d’une part, l’éducateur constatera avec l’expérience, qu’un matériel utilisé d’une manière différente que celle présentée à l’enfant, peut être bénéfique aux apprentissages de celui-ci. D’autre part, le matériel Montessori permet l’autocorrection par l’enfant lui-même. Cette autocorrection aura bien plus d’impact sur l’enfant qu’une correction qui viendrait d’autrui.
  • Ni aide non sollicitée : dans le cas où un enfant est en difficulté avec son travail, le fait de la surmonter lui-même sera pour lui aussi, ou plus important, que le fait de finir son travail ; dans le cas où des enfants sont en difficulté entre eux, régler le problème par eux-mêmes est aussi un apprentissage.
  • Ni même un regard un peu long.

Le conseil de Maria Montessori pour l’éducateur :

“Dès que la concentration a commencé, agissez comme si l’enfant n’existait pas”.

L’éducateur doit aussi préserver la concentration de l’enfant engagé dans son travail de toute perturbation venant de l’extérieur. Que celle-ci vient d’autres enfants ou d’adultes, d’évènements extérieurs telles une visite ou de l’heure du déjeuner.

Observer

L’observation des enfants très fine et d’un œil averti durant la période de travail constitue une part essentielle du travail de l’éducateur Montessori. Il y consacrera entièrement des temps durant la période de travail notamment. Dans une posture patiente, humble et attentive, il sera capable de noter tout comportement, tout changement, même infime. Ces observations lui permettront de modifier l’ambiance et de présenter des leçons pertinentes à chaque enfant.

“[L’éducateur] doit, au lieu de parler, apprendre le silence, au lieu d’enseigner, observer, au lieu de se vêtir d’une unité orgueilleuse qui veut paraître infaillible, se revêtir d’humilité.” — Maria Montessori, Pédagogie scientifique, Tome 1.

Suivre l’enfant

L’éducateur est au service des besoins de l’enfant. Il connaît son stade de développement et ses intérêts. Et en déduisant de ses propres observations de l’utilisation des précédents matériels et du comportement de l’enfant, il choisira un nouveau matériel à lui présenter.

Présenter le matériel

Un autre rôle majeur de l’éducateur est de présenter de nouvelles leçons individuelles aux enfants qui en ont besoin.

  • La présentation : L’éducateur Montessori invitera avec enthousiasme les enfants aux présentations. Il créera une atmosphère intime et présentera le matériel suivant une économie de gestes lents et précis. Cela pourra s’accompagner, si nécessaire, de l’usage d’un vocabulaire choisi et suivant la méthode de la leçon en trois temps. Il devra ensuite se retirer, laissant l’enfant travailler seul avec le matériel.

Avec les plus jeunes, les leçons de groupe sont rares mais parfois appropriées. Elles deviennent plus courantes à partir de 7 ans.

  • Déterminer quel matériel sera pertinent pour tel enfant à tel moment est un exercice délicat. La nouvelle activité sera ni trop facile – ce qui pourrait provoquer l’ennui chez l’enfant – ni hors de sa portée, ce qui découragerait son « enthousiasme enfantin« . Pour ce faire, l’éducateur aura une excellente connaissance du matériel. Il l’aura longuement expérimenté lui-même dans le but de se familiariser et de prendre la mesure de la difficulté de celui-ci.

A noter : L’éducateur Montessori, dans ses interactions avec les enfants, se positionnera toujours à leur hauteur.

Les qualités de l’éducateur Montessori selon Maria Montessori :

“L’heureuse tâche de l’éducateur est de montrer [aux enfants] le chemin vers la perfection, apportant les moyens et écartant les obstacles, à commencer par ceux qu’il sera lui-même susceptible de représenter (car l’éducateur peut être le plus grand obstacle).”

“Véritable guide sur le chemin de la vie, [l’éducateur] ne pousse ni ne ralentit ;”

“[L’éducateur] doit éviter le superflu mais ne doit pas oublier le nécessaire”.

“Nous devons aider l’enfant à agir, vouloir et penser par lui-même.”

“Quel est le plus grand succès pour un éducateur ainsi transformé ? C’est de pouvoir dire : « les enfants travaillent à présent comme si je n’existais pas » ”.

— Maria Montessori

Bien plus que des actions, la posture de l’éducateur Montessori est une affaire d’être :

  • Prudent
  • Délicat
  • Multitâche
  • Patient
  • Humble
  • Observateur
  • Calme
  • Doté de retenue
  • Enthousiaste

Le décalogue de Maria Montessori

  1. Ne touchez jamais l’enfant sauf s’il vous y invite (d’une manière ou d’une autre).
  2. Ne dites jamais du mal d’un enfant en sa présence ou en son absence.
  3. Concentrez vos efforts dans le renforcement et l’aide au développement de ce qui est positif en l’enfant. (…)
  4. Mettez toute votre énergie dans la préparation de l’environnement. Dispensez -y un soin constant et méticuleux. Aidez l’enfant à établir de bonnes relations avec l’environnement. Montrez où se range chaque matériel et démontrez-en sa bonne utilisation.
  5. Soyez toujours prêt à répondre à l’appel de l’enfant qui a besoin de vous, écoutez, répondez toujours à l’enfant qui a recours à vous.
  6. Respectez l’enfant qui a fait une erreur et qui peut se corriger de lui-même, aussitôt ou plus tard,  mais arrêtez fermement et immédiatement tout mauvais usage de l’environnement et toute action qui met en danger l’enfant, son développement ou les autres enfants.
  7. Respectez l’enfant qui se repose ou qui regarde les autres travailler ou réfléchit à ce qu’il a fait ou va faire. Ne l’appelez pas, ni ne le contraignez à une autre forme d’activité.
  8. Aidez ceux qui recherchent une activité et qui ne peuvent en trouver.
  9. Présentez inlassablement des activités à l’enfant qui les a refusées auparavant, en l’aidant à acquérir ce qu’il n’a pas encore et à surmonter ses imperfections. Faites ceci en animant l’environnement avec soin, retenue et silence, avec l’usage de mots modérés et une présence aimante. Faites que votre présence et votre disponibilité soient ressenties par l’enfant qui cherche et demeurent cachées à celui qui a déjà trouvé.
  10. Traitez toujours l’enfant avec la plus grande politesse et offrez-lui le meilleur de vous-même et de ce dont vous disposez.

Bibliographie

  • Pédagogie scientifique, Tome 1, Maria Montessori
  • Pédagogie scientifique, Tome 2, Maria Montessori
  • L’esprit absorbant, Maria Montessori