Les cycles Montessori

On retrouve dans les classes Montessori des enfants d’âges différents. Pourquoi Maria Montessori a opté pour cette configuration ? Quels sont les avantages du mélange des âges ?

Par Jeanne Guillaume

Le mélange des âges à l’intérieur de chaque cycle Montessori

Les ambiances s’organisent traditionnellement selon des cycles Montessori de 3 ans suivant les quatre âges de développement définis par Maria Montessori ( en pratique, les quatre “plans” sont scindés en deux : de 0 à 3 ans, de 3 à 6 ans, de 6 à 9 ans, etc.) permettant ainsi de préparer l’ambiance en fonction des besoins spécifiques des enfants de chaque groupe d’âges.

En réalité, Maria Montessori allait plus loin et encourageait les interactions entre les cycles. Les enfants pouvaient circuler librement d’une ambiance à une autre, permettant ainsi aux plus âgés d’un cycle de s’inspirer de leurs aînés dans la salle adjacente.

Les plus jeunes apprennent en observant les plus âgés à chaque instant de la journée.

Selon Maria Montessori, un groupe d’âges mixtes constitue un environnement social sain. Il est tel qu’on le retrouve dans une famille. Et il est, selon elle, hautement bénéfique aux apprentissages et source d’interactions sociales réelles et de qualité entre les individus.


Les avantages du mélange des âges dans les cycles Montessori :

  • Les plus âgés prennent des responsabilités envers les plus jeunes (modèles de comportement, tutorat … ).

“L’enfant indiscipliné embrasse la discipline en travaillant en compagnie d’autres enfants, non en étant sermonné.” — Maria Montessori

  • Les plus âgés consolident en réalité leurs apprentissages en présentant des leçons aux plus jeunes (ou en leur fournissant des explications au gré des questionnements de ces derniers). 

“Il n’y a rien qui vous fasse mieux apprendre un concept que de l’enseigner vous-même. ” — Maria Montessori

  • Les plus jeunes admirent les plus âgés qui prennent alors confiance en eux-mêmes.

“Tous les plus âgés deviennent des héros et des enseignants, et les plus petits leurs admirateurs.”— Maria Montessori

  • Au niveau académique, les plus jeunes s’inspirent de certaines activités sur lesquelles travaillent les plus âgés et se motivent pour travailler sur d’autres activités tendant vers ces objectifs.
  • La variété de difficultés des matériels mis à disposition encourage la différenciation des apprentissages. Les enfants ne se cantonnent pas ici aux apprentissages correspondant à leur année de naissance.
  • Les plus jeunes acquièrent des compétences en observant les plus âgés.

Autres avantages des cycles Montessori :

  • L’hétérogénéité des niveaux renforce l’absence de compétition.
  • La collaboration.
  • L’harmonie de groupe qui repose sur la diversité des tendances et besoins des enfants (périodes sensibles).
  • L’aide pertinente et l’esprit de protection des plus âgés envers les plus jeunes et les nouveaux.
  • La formation d’une communauté soudée qui est facilitée par le fait de rester 3 ans dans la même ambiance.
Une enfant plus âgée aide un enfant plus jeune.

Alors que les préconisations actuelles sont de réduire les effectifs dans les classes, Maria Montessori estime qu’un groupe de 30 ou 35 enfants par ambiance est nécessaire. En effet, un tel groupe favorise les conditions sociales propices aux apprentissages par :

  • L’observation entre pairs
  • La confrontation à des personnalités différentes
  • La pratique d’une large variété de matériels par les enfants

Pour Maria Montessori, un seul adulte serait suffisant pour encadrer un cycle Montessori, afin de laisser l’interactivité entre les enfants jouer à plein.

En conclusion

Dans un environnement Montessori, les enfants font leurs apprentissages grâce :

Bibliographie

Montessori, une révolution pédagogique soutenue par la science, Angeline Stoll Lillard.

L’esprit absorbant de l’enfant, Maria Montessori.

Guide d’activités Montessori de 0 à 3 ans

60 activités à faire chez soi pour développer la motricité, l'éveil des sens, la logique, le langage et l'autonomie

En savoir plus