Les objectifs pédagogiques des activités de Vie pratique

Quels secrets se cachent derrière ces harmonieuses activités Montessori disposées sur de petits plateaux ? Cuillère, récipients, éponges … Quels sont les objectifs pédagogiques des activités de Vie pratique de la pédagogie Montessori ?

Par Jeanne Guillaume

Prochain article : L'ambiance Montessori

Manier une cuillère, une carafe ou un balai, sont-elles des activités ayant pour objectifs pédagogiques l’apprentissage des tâches de la vie pratique quotidienne ? Selon les protocoles imaginés par Maria Montessori, pas exactement. Si permettre aux enfants d’acquérir leur indépendance dans ces gestes de Vie pratique fait partie des objectifs pédagogiques, chaque activité tend vers le raffinement moteur et la préparation du cerveau des jeunes enfants à des apprentissages plus “académiques”.

Activités de Vie pratique, de quoi parle-t-on ? 

Les activités de Vie pratique constituent une aire à part entière des ambiances Montessori jusque 6 ans. Cela signifie que, dans chaque ambiance jusqu’à cet âge, de nombreuses activités regroupées sur plusieurs étagères y sont consacrées. D’autres se font avec du mobilier et des ustensiles de la classe comme les tables, chaises, balai etc… Chaque activité fait l’objet d’une présentation individuelle par l’éducateur Montessori.

Ces activités paraissent banales, elles ont pourtant été attentivement sélectionnées par Maria Montessori et complétées par les éducateurs Montessori aujourd’hui pour leur grand intérêt pédagogique.

Voici quelques exemples d’activités de Vie pratique :

  • déplacer une chaise
  • porter du matériel fragile sur un plateau
  • brosser un tapis
  • éponger
  • transférer avec une cuillère / avec une pince à épiler
  • transvaser du liquide / avec un compte goutte
  • cirer des chaussures
  • polir un miroir
  • se laver les mains
  • boutonner / zipper / nouer …
  • découper avec des ciseaux
  • nettoyer une table
  • balayer
  • prendre soin des plantes
  • laver du linge
  • plier du linge
  • poinçonner
  • visser
  • coudre
  • ouvrir et fermer différentes boîtes

Pour chacune de ces activités, les éducateurs Montessori sont familiers avec le concept de “buts directs” mais également de “buts indirects”. Nous levons le voile ici.

Vie pratique et acquisition de l’indépendance

Il est évident que l’un des piliers de la pédagogie Montessori étant l’acquisition de l’indépendance, les activités de Vie pratique y contribuent largement. Tous ces gestes montrés précisément par l’éducateur Montessori permet à l’enfant de répondre ensuite seul à ses besoins et ses élans. Le contrôle de ses mouvements, que l’enfant acquerra, son habileté, sa compréhension des situations, sa compréhension des préalables nécessaires ou des conséquences, lui apportera une belle confiance que l’on observera ensuite dans toutes les facettes de sa vie. Rendu indépendant, il pourra gaiement entreprendre toute activité qu’il choisira pour nourrir sa curiosité intellectuelle.

Vie pratique : des objectifs pédagogiques bien cachés

Maria Montessori a conçu les activités de Vie pratique afin de :

  • préparer l’enfant au langage écrit
  • exercer sa motricité fine
  • mais aussi atteindre bon nombre d’autres buts pédagogiques que nous vous détaillons ci-dessous.

Comment la Vie pratique prépare au langage écrit

De la gauche à la droite

De manière générale, dans toutes les aires, toutes les activités Montessori sont disposées sur les étagères de gauche à droite et de haut en bas suivant une progression logique dans les apprentissages. 

Mais en Vie pratique, comme pour les activités Montessori de langage, l’éducateur Montessori veillera dans sa présentation à respecter cet alignement gauche- droite, haut – bas. Et ce afin d’habituer le cerveau du jeune enfant, qui n’écrit pas ni ne lit, à la disposition du langage écrit en France.

Remarque :

Dans un autre pays où l’écriture se ferait de droite à gauche, les présentations se feraient donc de droite à gauche.

Aligner par exemple des boîtes à fermer se fera donc en disposant la première boîte en haut à gauche de la table, suivie de la seconde à sa droite etc. Les couvercles et bouchons viendront en dessous, correspondre chacun avec son récipient respectif (une autre disposition en colonne est aussi courante). Un autre exemple du gauche – droite réside dans les transvasements à la cuillère, pipette ou pince : toujours du récipient de gauche vers celui de droite. 

Activités à la frontière de la Vie pratique et du Langage

Certaines activités, comme former des paires de chaussettes, sont parfois méprises pour des activités de Vie pratique. Elles font partie, en effet, de notre quotidien. Et pourtant, sur les étagères d’une ambiance Montessori, elles seront rangées dans l’aire du langage. On voit là combien ces activités, en apparence banales, nourrissent les apprentissages des jeunes enfants. Former des paires est une activité qui permet d’identifier ce qui est similaire et ce qui est différent. Dans ses apprentissages académiques, l’enfant aura par exemple ensuite à reconnaître et différencier des symboles, chiffres et lettres. 

Exercer la “pince à trois doigts” par les activités de Vie pratique

La plupart des activités de Vie pratique ont pour objectifs pédagogiques le fait de renforcer la pince à trois doigts, pouce – index – majeur, des enfants. Observez ainsi que dans toutes ces activités, ces trois doigts sont mobilisés : les cadres d’habillage (boutons, etc…), le maniement de la cuillère dans les transferts, le découpage avec des ciseaux, le poinçonnage, le maniement du coton tige dans le polissage, l’utilisation du spray dans le nettoyage des vitres ou dans le soin aux plantes …

Cette pince à trois doigts est essentielle pour une bonne prise des outils pour écrire : craie, crayon, stylo …

Cette musculation précise, ajoutée à la disposition systématique des activités de Vie pratique de droite à gauche, préparent donc quotidiennement les enfants à l’écriture et à la lecture.

Autres objectifs pédagogiques des activités de Vie pratique :

  • coordination
  • concentration 
  • ordre
  • coopération entre enfants
  • motricité fine en générale
  • concept de rempli/vide
  • concept de division (un pichet, 3 verres par exemple)
  • mémoriser les étapes d’une activité (polissage, lavage des mains)
  • géométrie (plier du linge)
  • mesure (couture)

L’offre d’activités de Vie pratique aux jeunes enfants jusqu’à six ans se calque sur les périodes sensibles qu’ils traversent. Naturellement, en s’exerçant sur des activités qu’ils affectionnent particulièrement, les enfants acquièrent des compétences essentielles. En ce sens, l’aire de Vie pratique s’inscrit directement comme un préalable pour le cerveau des enfants aux apprentissages de la lecture et des mathématiques.

Guide d’activités Montessori de 0 à 3 ans

60 activités à faire chez soi pour développer la motricité, l'éveil des sens, la logique, le langage et l'autonomie

En savoir plus