Les écoles maternelles Montessori bilingues

En plus de l’application de la méthode Montessori, de nombreuses écoles maternelles Montessori incluent le bilinguisme dans leur projet pédagogique. Pour quelles raisons et que cela signifie-t-il concrètement ? Voici quelques éléments de réponse.

Par Jeanne Guillaume

Pourquoi pédagogie Montessori et bilinguisme vont-ils souvent de pair ? Nous vous expliquons comment la pensée de Maria Montessori tend vers l’apprentissage d’une seconde langue dès le plus jeune âge. Et nous dressons ici un état des lieux des pratiques concrètes dans les écoles maternelles Montessori bilingues.


Le lien entre Montessori et la pédagogie bilingue

C’est dans la pensée de Maria Montessori qu’il faut chercher pour comprendre cette tendance des écoles maternelles Montessori à se tourner vers le bilinguisme.

Préparer l’enfant à la société future grâce au bilinguisme

Un élément essentiel de la pédagogie mise au point par Maria Montessori est la volonté de fournir aux enfants ce dont ils ont besoin pour qu’ils trouvent leur place dans le monde d’aujourd’hui mais aussi dans le monde de demain.

En effet, il est important de donner les clés à nos jeunes étudiants pour qu’ils soient en mesure d’affronter l’avenir. Ils doivent être capables d’innover à leur tour et de répondre aux défis futurs, notamment dans leurs vies professionnelles.

En ce sens, le bilinguisme trouve toute sa place dans l’éducation Montessori, et ce, dès la maternelle. Il apparaît clair aujourd’hui que l’apprentissage des langues étrangères est une acquisition clé à inclure dans l’éducation de nos enfants. Ils pourront ainsi continuer et améliorer la communication inter-communautés que nous entretenons déjà à l’échelle de la planète.

La compréhension de l’autre et la tolérance dans la pédagogie de Maria Montessori

Maria Montessori a traversé les deux guerres mondiales du début du XXème siècle. Sa philosophie s’en est évidemment trouvée influencée. Elle a imaginé une Éducation à la paix destinée à former les citoyens des sociétés futures, qu’elle souhaitait ardemment pacifiques.

L’apprentissage des langues étrangères permet une meilleure communication entre les peuples, une meilleure compréhension de ce qui nous est étranger et donc une grande tolérance envers l’autre. 

Écoles maternelles Montessori et bilinguisme précoce

L’apprentissage dès le plus jeune âge d’une deuxième langue découle des enseignements de Maria Montessori. En effet, elle parle de la plasticité du cerveau du bébé et du jeune enfant sous les termes d’“esprit absorbant”. C’est ainsi dans les premières années de vie que l’apprentissage des langues est le plus facile.

En ce sens, l’éducation Montessori est bénéfique pour les enfants puisque les écoles Montessori bilingues introduisent généralement cette composante dès les ambiances 2-3 ans. Contrairement aux établissements traditionnels qui ont tendance à privilégier l’introduction d’une langue étrangère à partir du collège. A cet âge en effet, la période sensible du langage, telle que définie par Maria Montessori, est refermée.

Concrètement, comment l’apprentissage d’une deuxième langue est-il introduit dans les écoles maternelles Montessori ? Peut-on réellement qualifier d’école bilingue toute école qui se définit comme telle ? 


Ecole maternelle Montessori bilingue : à quoi s’attendre ?

Qu’observe-t-on dans les écoles maternelles Montessori bilingues ?

L’omniprésence de l’anglais :

Tout d’abord, dans une majorité des écoles Montessori bilingues, l’enseignement bilingue francais-anglais est privilégié au détriment d’autres langues étrangères.

Pédagogie bilingue par immersion :

Le principe

La plupart des écoles maternelles Montessori bilingues revendiquent un apprentissage d’une deuxième langue par immersion. Cela signifie qu’un adulte au moins, dans l’ambiance Montessori, n’utilisera que cette langue dans ses échanges avec les enfants. Il pourra s’agir de faire une leçon en anglais, la présentation d’un matériel Montessori, de chansons ou d’échanges de la vie quotidienne.

L’exception

En général, lorsque la personne usant de la langue étrangère accueille un nouvel enfant dans l’ambiance, totalement étranger à cette langue, elle adoptera une posture temporaire. Elle s’assurera de créer un lien avec l’enfant dans sa langue maternelle avant d’introduire la langue étrangère. Ce, pour ne pas en arriver à une situation contre-productive qui placerait l’enfant dans une attitude de retrait et de refus par rapport à ce nouvel apprentissage. Maria Montessori, et les chercheurs en sciences de l’éducation aujourd’hui, soulignent comment le lien affectif entre l’enfant et l’éducateur joue un rôle essentiel dans l’acquisition des apprentissages.

Assistant anglophone dans les ambiances Montessori bilingues :

Dans de nombreuses écoles, il s’agit en effet de l’assistant présent dans l’ambiance Montessori qui apporte cette dimension anglophone (ou d’une autre langue étrangère). L’utilisation du matériel Montessori, enseignée par les éducateurs Montessori, ne sera dans ce cas, présentée qu’en français. L’assistant pourra exposer les enfants à la langue étrangère lors de temps de regroupement, par des chansons ou de courtes leçons de groupe, dans le respect de la pédagogie Montessori. Et dans ses fonctions de gestion d’ambiance, il ne s’exprimera qu’en anglais : Aide, rappels à l’ordre, implication des enfants dans l’entretien de l’ambiance, échanges conviviaux selon la méthode conversationnelle, … 

Néanmoins, en pratique, peu d’assistants Montessori anglophones sont natifs. C’est-à-dire qu’ils sont d’origine francophone ou étrangère (non anglophone) et qu’ils ont un niveau d’anglais correct.

Cet état de fait s’explique par la difficulté de recruter en France des assistants anglophones natifs, encore moins des éducateurs anglophones natifs formés à la pédagogie Montessori.

Conclusion

En considérant ces derniers éléments, il peut être légitime de remettre en cause le caractère pleinement bilingue de nombreuses écoles maternelles Montessori. Tout au plus peut-on parler d’exposition quotidienne à l’anglais.

En effet, une école Montessori réellement bilingue comprendrait autant d’apprentissages académiques et non académiques dans chaque langue. Cela implique donc la présence de deux éducateurs, l’un francophone, l’autre anglophone, par exemple.

L’éducation bilingue vous intéresse-telle ? Etes-vous tenté de l’appliquer à la maison ? Mais parler à son bébé dans une langue étrangère, est-ce vraiment une bonne idée ?

Guide d’activités Montessori de 0 à 3 ans

60 activités à faire chez soi pour développer la motricité, l'éveil des sens, la logique, le langage et l'autonomie

En savoir plus